En ces temps de confinement...

Myriam
Messages : 7
Inscription : 21 Nov 2019, 17:23

En ces temps de confinement...

Message par Myriam » 21 Mars 2020, 11:22

Mes pensées volent vers vous !
Contre la rhétorique guerrière c’est je crois de solidarité que nous avons besoin - voici une tentative de micro-écriture matinale, mais ce n’est pas très bon
https://horscadres.hypotheses.org/1121
Les textes que je cite, eux, sont intéressants !

Ici, je peux essayer de formuler un autre aspect, ou une autre dimension de la même situation. L’enfermement forcé m’est insupportable au point de refuser l’idée de pouvoir en « tirer profit ». Je ne peux que constater, pourtant, qu’il y a là une forme de retraite certes non choisie mais néanmoins opérante - surtout dans une chambre de bonne qui ressemble fort à une cellule monacale !

Quels êtres sortiront de cette période ? Qu’auront nous fait de nous-mêmes et de nos liens ? Quelle autre vie incube pendant cette période ? Cette entrevue avec Satprem résonne fort, mais elle date - qu’est-il en train de se transformer en nous ?
https://youtu.be/C7S_psUXRwU

Hâte de vous retrouver autrement qu’à « distance sociale »

Myriam

Tristan
Messages : 7
Inscription : 15 Oct 2019, 22:33

Re: En ces temps de confinement...

Message par Tristan » 22 Mars 2020, 20:50

Un fois, Sri Aurobindo a déjà été placé en isolement cellulaire pendant trois mois. À la fin de sa peine en prison, il a écrit ceci:

“... J'ai regardé la prison qui m'isolait des hommes et ce n'est plus par ses hauts murs que j'ai été emprisonné; non, c'était Vasudeva qui m'entourait. J'ai marché sous les branches de l'arbre devant ma cellule mais ce n'était pas l'arbre, je savais que c'était Vasudeva, c'était Sri Krishna que j'avais vu debout là et tenant au-dessus de moi son ombre. J'ai regardé les barreaux de ma cellule, la grille même qui faisait office de porte et j'ai encore vu Vasudeva. C'était Narayana qui gardait et me tenait une sentinelle. Ou je me suis allongé sur les couvertures grossières qui m'ont été données pour un canapé et j'ai senti les bras de Sri Krishna autour de moi, les bras de mon ami et amant. Ce fut la première utilisation de la vision plus profonde qu'Il m'a donnée.”

Nous pouvons utiliser notre temps dans l'isolement à bon escient, pour la réalisation de soi!

Tristan

Répondre