De la friture sur la ligne ahah

La conductivité extatique
Bazar74
Messages : 10
Inscription : 05 Déc 2019, 16:54

De la friture sur la ligne ahah

Message par Bazar74 » 01 Mars 2021, 09:25

Bonjour à tous,

J'ai une interrogation sur mes expériences du moment : Lors de ma méditation, il y a un moment ou j'arrive assez profond pour déclencher une transe extatique mais ma volonté de lâcher prise et/ou de control m'empêche d'en franchir la porte la plupart du temps.

Voici donc ma posture : continuer à réciter le mantra du mieux que je peux (ce n'est pas facile dans ces moments entre les coups d'électricité et la lumière qui passe tout de même). Je me dis principalement que je souhaite être patient et laisser ma résistance s'user d'elle même ET comme l'on est toujours plus fort à plusieurs, j'aurai également aimer votre avis. D'avance je vous remercie.

Bazar

Didier
Messages : 14
Inscription : 16 Oct 2019, 07:17

Re: De la friture sur la ligne ahah

Message par Didier » 06 Mars 2021, 11:17

Bonjour Bazar,

Ce que vous faites est correct. La procédure de la méditation est de toujours revenir au mantra et de privilégier le mantra sur les expériences qui peuvent se produire.

Il n'y a pas de porte à franchir. Le but du mantra est de nous conduire à la cessation des pensées. Rappelez-vous le début des Yoga Sutras de Patanjali. "Le yoga est la cessation des tourbillons (vritti) dans la substance mentale (chitta). Cette cessation ne s'obtient pas par un effort de volonté mais par la répétition du mantra qui au fil du temps va dissoudre les obstacles qui nous empêchaient de voir ce qui a toujours été là.

Ce que vous décrivez (transe extatique, coups d'électricité, lumière) me paraît relever de la conductivité (la kundalini), dont les manifestations peuvent être très différentes selon l'état de notre système nerveux. De nombreuses leçons sont consacrées à cette question ( Voir par exemple : 83, 135, 169, 170, 216,261, 280, 406)

Je vous conseille également la leçon 113 "Félicité, extase et amour divin" et la leçon 297 "Une kundalini éveillée est-elle identique à l'illumination ?"

Si vos symptômes deviennent dérangeants, il faudrait songer au "self-pacing" et réduire votre pratique. Cela ne sert à rien de vouloir aller trop vite. Comme dit Yogani "Less is More", En faire moins, c'est en faire plus.

Didier

Bazar74
Messages : 10
Inscription : 05 Déc 2019, 16:54

Re: De la friture sur la ligne ahah

Message par Bazar74 » 03 Juin 2021, 15:24

Bonjour,

Tout d'abord merci pour tous vos mots ! J'ai pris le temps d'aller regarder les leçons que vous m'avez conseillé et cela m'a aidé. D'une part à comprendre et d'un autre coté à me laisser aller. Alors merci.

Je dois dire que c'est toujours un peu le même débat en moi lorsque je viens partager sur ce forum. Est-ce que j'écoute la partie de moi qui dit, est-ce que tu fais bien, est-ce que c'est correct comme tu fais ??? est-ce que c'est même possible de pas bien faire ??? ou est-ce que j'écoute cette partie qui dit: ... ben en fait non, elle ne dit rien ahah

Les manifestations de la Kundalini que j'exposais sont partie pour revenir maintenant sous une forme différente... et qui provoque une sorte de respiration automatique de type bastrika. C'est un peu bizard au début et ca ne me dérange pas. Je laisse les choses suivre leur cour.

Néanmoins, une question émerge : est-ce que cette respiration que j'expérimente et qui est présentée à plein d'endroit comme un exercice de pranayama à part entière n'a pas ainsi été comprise à l'envers ??? Plutôt qu'un exercice qui éveille le spirituel, ne serait-ce pas juste une conséquence du spirituel qui s'éveille ? Et je dois dire que par extension, je me pose la même profonde et sincère question à propos des enseignements AYP.

Les exercices ne sont-ils pas juste une conséquence de notre éveil ???

En vous souhaitant une belle journée,

Bertrand

Didier
Messages : 14
Inscription : 16 Oct 2019, 07:17

Re: De la friture sur la ligne ahah

Message par Didier » 06 Juin 2021, 08:46

Bonjour Bertrand,

Vous écrivez à propos de votre bastrika :

Plutôt qu'un exercice qui éveille le spirituel, ne serait-ce pas juste une conséquence du spirituel qui s'éveille ?

Ce que vous expérimentez est typique de ce que l’on appelle le yoga automatique qui fait l’objet de nombreuses leçons AYP (104, 183, 202, 203, 210, 218, T35, 224, 232, 385, 417, 425).
Les pratiques spirituelles provoquent des mouvements ou des pratiques spontanées sans qu’on les ait recherchées. Ce peut être des mouvements du corps comme de se pencher d’un coté ou de l’autre, de se mettre à bouger la tête ou comme dans votre cas de respirations particulières. La règle est de ne pas y faire trop attention et de revenir à la procédure normale de la pratique que vous êtes en train de faire. Il ne faut pas mélanger les pratiques. Donc si vous êtes en train de faire la respiration spinale et que cette respiration se transforme en bastrika, il est conseillé de revenir à la respiration spinale telle que décrite par Yogani.

En revanche, vous pouvez pratiquer bastrika en tant que pratique spécifique :
• Pranayama du bastrika spinal – 171, 172, 173
• Pranayama du bastrika ciblé – 198, 199

Vous élevez ensuite le débat en écrivant :

je dois dire que par extension, je me pose la même profonde et sincère question à propos des enseignements AYP.
Les exercices ne sont-ils pas juste une conséquence de notre éveil ???


Tout d’abord, il faut dire que les pratiques AYP n’ont pas été inventées par Yogani. Il s’agit de pratiques de yoga qui existent depuis des siècles, sans doute même depuis des millénaires. L’apport de Yogani a été de sélectionner les plus efficaces, de les débarrasser de tout leur environnement mythologique et de les rassembler en en un tout cohérent adapté à l’homme du XXIème siècle. (voir sur mon site ma newsletter no.21)

Ensuite, si ces pratiques existent c’est que nous avons en nous des possibilités latentes qui attendent d’être développées. Si on laisse faire l’évolution cela pourra peut-être prendre des siècles, des millénaires, qui sait ? Des chercheurs sans doute plus motivés que la moyenne ont su se laisser guider par une intuition venue des profondeurs de leur être et développer des pratiques permettant de développer leurs capacités innées. On peut aussi penser qu'ils ont été inspirés par des êtres plus évolués que nous existant sur d'autres plans vibratoires. Donc, à mon avis, les exercices ne sont pas une conséquence de notre éveil mais plus exactement une conséquence de possibilités que nous avons en nous et qui demandent à s’épanouir. Mais pour cela il faut notre effort conscient.

Quant à savoir pourquoi nous avons ces possibilités… Certains vous diront que Dieu les a mis en nous, d’autres que c’est l’univers qui cherche à devenir conscient de lui-même. Il s'agit peut-être de la même chose dite différemment.

Quoi qu’il en soit, allons de l’avant, pratiquons et nous verrons bien ce qui nous attend au bout de la route, si tant est qu'elle ait un jour une fin...

Didier

Tristan
Messages : 10
Inscription : 15 Oct 2019, 22:33

Re: De la friture sur la ligne ahah

Message par Tristan » 24 Juin 2021, 10:25

Bonjour Bazar74,
J'ai une interrogation sur mes expériences du moment : Lors de ma méditation, il y a un moment ou j'arrive assez profond pour déclencher une transe extatique mais ma volonté de lâcher prise et/ou de control m'empêche d'en franchir la porte la plupart du temps.

Voici donc ma posture : continuer à réciter le mantra du mieux que je peux (ce n'est pas facile dans ces moments entre les coups d'électricité et la lumière qui passe tout de même). Je me dis principalement que je souhaite être patient et laisser ma résistance s'user d'elle même ET comme l'on est toujours plus fort à plusieurs, j'aurai également aimer votre avis. D'avance je vous remercie.
Tu as déjà reçu de bons conseils de Didier.

Il est vrai que les instructions de base de la méditation profonde conseillent de toujours revenir au mantra chaque fois que nous réalisons que nous nous en écartons. Cependant, il existe des exceptions à cette règle. Par exemple, dans la leçon 15, nous pouvons voir que si nous éprouvons des sensations telles que des émotions fortes ou des pensées puissantes, alors nous pouvons simplement nous reposer avec ces sensations ou pensées jusqu'à ce qu'elles disparaissent. Ainsi, dans des situations où nous méditons et que nous expérimentons une puissante extase, ou lumière et qu'il est trop difficile de revenir au mantra avec notre attention, nous pouvons simplement nous reposer sur les sensations jusqu'à ce qu'elles s'atténuent.

En ce qui concerne les yogas automatiques, il est vrai que de nombreux yogas automatiques peuvent ressembler à des pratiques de yogo, comme le bhastrika. Il existe également de nombreuses pratiques de yoga automatiques qui ne ressemblent pas aux techniques de yoga. Donc, certains sont utiles et d'autres non. Mais c'est un bon signe que vous expérimentez ces choses, car elles sont une indication de la purification en cours.


Tristan

Bazar74
Messages : 10
Inscription : 05 Déc 2019, 16:54

Re: De la friture sur la ligne ahah

Message par Bazar74 » 28 Juin 2021, 13:51

Bonjour,

Tout d'abord merci pour vos réponses, je suis reconnaissant de pouvoir discuter de ces sujets avec vous car trouver des personnes qui peuvent comprendre ce genre d'expérience n'est pas chose facile.

Ce que vous dites est très intéressant, je n'avais pas forcément pensé à nommer de qui m'arrive en terme du yoga automatique et cela m'apporte un autre regard sur tout ça. Je n'ai pas encore pris le temps de lire toutes les leçons que vous me conseiller mais cela viendra. @ Tristan : ton apport sur le sujet m'aide également car il faut bien avouer que lorsque cela survient, je suis bien obligé d'y porter mon attention.


Il est amusant de voir comme les questions que j'ai posé ici ont eu des réponses sur ce site mais également par d'autres biais dans ma vie. Ainsi, je vous rejoins quand vous parlez d'efforts conscient. Car en y réfléchissant, les capacités ne pourraient pas se manifester si elle n'existaient pas quelque part à la base (on peut les imaginer codées dans notre ADN par exemple). Et dans tout ceci, notre boulot est de préparer le terreau qui permettra à l'arbre de grandir. Ensuite, la façon dont cet arbre grandira ne sera pas vraiment de notre ressort car il a sa propre intelligence, son propre instinct qui lui dira quoi faire.


Maintenant à mon niveau, je ne saurai prétendre si cela est bien ou mal, je sais juste que c'est d'une implacable évidence pour moi d'entreprendre ces pratiques, sans lesquels je ne pourrai pas exprimer cette partie de moi qui souhaite se rapprocher du mystère.

En vous souhaitant une bonne journée,

Bertrand

Répondre