De la friture sur la ligne ahah

La conductivité extatique
Bazar74
Messages : 7
Inscription : 05 Déc 2019, 16:54

De la friture sur la ligne ahah

Message par Bazar74 » 01 Mars 2021, 09:25

Bonjour à tous,

J'ai une interrogation sur mes expériences du moment : Lors de ma méditation, il y a un moment ou j'arrive assez profond pour déclencher une transe extatique mais ma volonté de lâcher prise et/ou de control m'empêche d'en franchir la porte la plupart du temps.

Voici donc ma posture : continuer à réciter le mantra du mieux que je peux (ce n'est pas facile dans ces moments entre les coups d'électricité et la lumière qui passe tout de même). Je me dis principalement que je souhaite être patient et laisser ma résistance s'user d'elle même ET comme l'on est toujours plus fort à plusieurs, j'aurai également aimer votre avis. D'avance je vous remercie.

Bazar

Didier
Messages : 11
Inscription : 16 Oct 2019, 07:17

Re: De la friture sur la ligne ahah

Message par Didier » 06 Mars 2021, 11:17

Bonjour Bazar,

Ce que vous faites est correct. La procédure de la méditation est de toujours revenir au mantra et de privilégier le mantra sur les expériences qui peuvent se produire.

Il n'y a pas de porte à franchir. Le but du mantra est de nous conduire à la cessation des pensées. Rappelez-vous le début des Yoga Sutras de Patanjali. "Le yoga est la cessation des tourbillons (vritti) dans la substance mentale (chitta). Cette cessation ne s'obtient pas par un effort de volonté mais par la répétition du mantra qui au fil du temps va dissoudre les obstacles qui nous empêchaient de voir ce qui a toujours été là.

Ce que vous décrivez (transe extatique, coups d'électricité, lumière) me paraît relever de la conductivité (la kundalini), dont les manifestations peuvent être très différentes selon l'état de notre système nerveux. De nombreuses leçons sont consacrées à cette question ( Voir par exemple : 83, 135, 169, 170, 216,261, 280, 406)

Je vous conseille également la leçon 113 "Félicité, extase et amour divin" et la leçon 297 "Une kundalini éveillée est-elle identique à l'illumination ?"

Si vos symptômes deviennent dérangeants, il faudrait songer au "self-pacing" et réduire votre pratique. Cela ne sert à rien de vouloir aller trop vite. Comme dit Yogani "Less is More", En faire moins, c'est en faire plus.

Didier

Répondre